Qu'est-ce qu'une inititation ?

 

Usui senseï disait, dans le Reiki, il y a une manière de déboucher le canal, avec le Reiju : l’initiation. Activer l’âme implique que tout est à sa juste place. On se souvient de notre trésor originel... 

 

L’initiation permet de se connecter à l’énergie universelle. Durant les rituels d'initiation du premier degré de Reiki, je procède à la ré-ouverture de votre canal énergétique par l'usage de symboles sacrés : le souvenir de votre âme. Les symboles sont secrets car ils doivent être respectés. Vous recevrez votre premier symbole. Il favorise l'ancrage, l’enracinement et réactive en nous cette faculté endormie de recevoir et transmettre l'énergie universelle de vie, présente en tout.

Le canal Reiki est à sens unique. Il est étanche car nous ne pouvons pas donner notre énergie (contrairement au magnétisme). Par contre, nous recevons toujours un peu de Reiki car il reste perméable de l’intérieur vers l’extérieur.

Le canal Reiki entre par le sommet de la tête et sort par les mains, en passant par le cœur et les bras. Toujours dans ce sens.

Le Reiki est absorbé par le corps concerné. Nous mettons l’énergie à disposition de la personne ou de soi-même. Le corps absorbe toute l’énergie dont il a besoin, car grâce à os mains, cette énergie est canalisée et disponible. Si le corps n’a besoin de rien, il ne prendra rien. Si le corps ne veut rien prendre, il ne prendra rien… C’est pour cela que nous ne devons jamais imposer une séance de Reiki. Elle doit être demandée, librement consentie.

Après les initiations, que va-t-il se passer pour les étudiants. L’énergie va être absorbée par le corps et différents phénomènes vont se déclencher, ou pas, et se mettre en place les uns après les autres, ou pas.

D’abord, l’énergie remplie le vide, répond aux carences énergétiques. Ce qui procure une sensation de bien-être.

Ensuite, le nettoyage élimine le trop plein de toxines. C’est pour cela qu’il est indispensable de boire et d’éliminer.

Lorsque le corps est nettoyé, l’énergie va aller où elle doit aller dans le corps, à la cause du problème, là où se trouve réellement. On dit que le Reiki a sa propre conscience.

En fonction du caractère de la maladie (à caractère aigu, avec symptômes forts et parfois désagréables ou chronique qui n’a pas forcément de symptômes et que l’on peut avoir depuis longtemps), la personne peut ou pas sentir, ressentir. Il peut y avoir une crise de guérison qui se manifeste par l’augmentation des symptômes.

 

La règle des 4 jours :

Ensuite, au bout de 2 à 3 jours maxi, nous passons au processus d’auto guérison même. En tenant compte de ces 4 étapes, nous devons proposer un minimum de 4 traitements consécutifs ou à 1 semaine d’intervalle.

Cette règle est valable pour toutes situations sauf pour la dépression : 6 séances sont nécessaires sur 2 semaines. La personne se sentira accompagnée et ce sera bon du point de vue psychologique et énergétique.

 

 

 

Reiki et initiations traditionnelles :

 

« Les symboles et les mantras Reiki constituent l’élément essentiel des initiations puisque c’est à travers eux que se révèlent les multiples ressources du Reiki. Pour Walter LUBECK, ces rituels aux diverses origines et remontant loin dans le temps, continuent à faire son admiration, bien qu’il les pratique depuis très longtemps. Jour après jour, il reste le témoin de leurs effets proprement stupéfiants, de façon directe ou indirecte, autant sur ses élèves sur sa propre personne.

Les initiations existent sous des formes multiples et diverses. Aussi, nombre de gens soutiennent-ils l’idée que leur contenu importe peu, que l’important est l’aspiration à l’initiation. C’est là une idée fausse, parce que les initiations du système traditionnel Usui comportent bel et bien un aspect technique. Autrement dit, l’on ne devient canal de l’énergie Reiki, c’est-à-dire se voit dévoilées les multiples ressources de cette extraordinaire énergie, que moyennant un certain nombre de conditions. Sans compter que certaines mesures sont à prendre pour que l’ouverture aux profondeurs spirituelles et la transformation subséquente se fassent en douceur et de façon sûre !

Si les initiations n’étaient affaire que de volonté, Mikao USUI n’aurait certes pas eu besoin de passer 21 jours sur le mont Kurama à jeûner et à méditer. Beaucoup de gens croient possible de s’initier au système de guérison par l’énergie Reiki en lisant des livres ou bien en surfant sur internet. Pour sa part, WL n’a jamais rencontré quelqu’un qui ait reçu des initiations Reiki par ce biais là…

 

A quoi servent les initiations ?

 

Rares sont les personnes naissant en ce monde avec le don du travail énergétique, sous l’effet d’un karma acquis en de précédentes incarnations, que ce don soit de nature active ou passive. Même les personnes les plus douées ne peuvent faire l’économie d’une formation théorique rigoureuse et de persévérance dans sa mise en application. La plupart des gens ont besoin de s’entrainer des années entières pour pouvoir entrer en résonance avec les puissantes forces de guérison. Depuis toujours l’aspirant rencontre le défi suivant : soit utiliser les aptitudes naissant au contact des êtres de lumière à des fins pragmatiques, soit s’en servir dans le sens de l’éveil spirituel, de l’illumination. Celui qui emploie beaucoup de son temps à développer de telles aptitudes n’en n’a plus suffisamment à consacrer à sa réalisation spirituelle et inversement : celui qui donne la priorité au développement de Soi n’a plus trop de temps à consacrer pour la vie concrète. Or, notre monde a besoin de cultivateurs, d’imprimeurs et de libraires, de boulangers et de maçons. Sans compter que la planète Terre ne compte pas assez de grottes pour accueillir tout le monde ! Il y a donc besoin d’un moyen permettant l’éveil des aptitudes spirituelles indépendamment de l’ascèse. Ce moyen existe ; il a pour nom INITIATION. Dans toutes les traditions des personnes, formées à cet effet, ont capacité à transmettre leur savoir et les énergies supérieures à ceux qui en expriment le souhait. Ce qui permet à ces derniers des progrès spirituels considérables en un temps relativement court, puis d’aider activement à la résolution de problèmes dans le monde : maladies, pauvreté, fléaux naturels,… Parmi les traditions dispensant les initiations, il y a l’hindouisme, le bouddhisme tantrique, la méditation transcendantale, le kriya-yoga ».

 

 

Les initiations au système de guérison par l’énergie Reiki.

 

« De nombreux chemins mènent à Rome, même si l’on ne désire pas tous les prendre.

Pour l’initiation au premier degré, le maître en Reiki se sert de symboles et de mantra (mots ou formules destinés à l’invocation des êtres de lumière correspondants), que Mikao USUI connaissait par les sûtras traitant des méthodes de soins utilisées par le Bouddha lui-même. Les symboles et leurs mantras respectifs utilisés dans le rituel ont pour objectif d’amener les forces activatrices et organisatrices des aptitudes Reiki en certains centres énergétiques du candidat à l’initiation.

L’initiation c’est comme se brancher sur une source de courant. Ce que ne peuvent réaliser la lecture et l’étude des sûtras. Mikao USUI a dû s’y résigner. C’est pourquoi, il a fini par se rendre sur le mont Kurama pour 21 jours afin de s’y adonner au jeûne et à la méditation. La grâce de la force créatrice a fait le reste.

Le 1er degré d’initiation se subdivise fréquemment en quatre initiations partielles. Chaque initiation partielle remplit une fonction spécifique mais toutes sont d’égale importance.

L’action des initiations Reiki sur les centres énergétiques n’est qu’indirecte mais elle atteint les strates énergétiques les plus profondes, le plan du karma collectif et balaie les obstacles empêchant l’être humain d’établir des contacts directs et englobant les énergies de vie. Ce qui explique que l’action des initiations sur l’esprit et le corps change d’une personne à l’autre, que les facultés obtenues varient elles aussi d’une personne à l’autre. L’énergie Reiki est en chacun, sauf que chez le non initié elle reste faible. Les initiations ont la vertu d’augmenter le flux d’énergie Reiki , il devient plus puissant, régulier et constant. La pratique Reiki intensifie considérablement ce flux.

Les harmonisations agissent sur les centres énergétiques qui servent plus ou moins de portes. Mais les vrais changements se produisent sur un plan en coure bien plus subtil, le plan du corps de lumière, une structure énergétique gouvernant et organisant les forces de vie non polaires par exemple l’énergie Reiki. C’est de ce plan que partent les informations fournies aux centres énergétiques pour leur fonctionnement. 

L’initiation Reiki sensibilise aux énergies subtiles. A la fin de la formation, nombre de personnes ont des sensations inaccoutumées dans les mains, par exemple à la suite d’une imposition des mains ou en les tenants dans l’aura de quelqu’un. La pratique Reiki développe plus ou moins cette sensibilité.

Ces facultés s’ancrent dans le corps subtil de la personne. Rien ne peut les en déraciner. Elles existaient avant l’initiation mais se trouvaient en friches. Elles sont un Don de la force créatrice. Une fois redécouvertes, elles ne s’assoupissent plus ».

 

(p. 59 et suivantes - extraits du Gd livre des symboles Reiki).